Colloque à Brest, Odile Pimet - janvier 2006

Quand on évoque les publics en difficulté, on suppose qu'ils sont également en difficulté avec l'écrit. Qu'en est-il ?

Bien malin qui répondra à cette question, autrement que par une multitude de raisons individuelles. Mais on peut néanmoins penser que, si celles-ci sont propres à chacun, on va retrouver de grands thèmes comme :
  • L’importance d’un acte de création pour une personne et ses bénéfices
  • Le besoin d’expression personnelle, l’envie de dire que chacun porte en soi et qui ne trouve pas forcément à s’exprimer par la parole
  • Le besoin d’être lu ou entendu, en tout cas reconnu dans sa singularité
  • La manipulation de la langue et le plaisir que l’on peut retirer à relever certains défis
  • Le souci de garder une trace avec l’autobiographie…

Mais j’imagine que, quand j’aurai exposé toutes les raisons auxquelles j’ai pensé, chacun de ceux de vous qui écrit pourra estimer, à juste titre, que je n’ai pas nommé les raisons les plus importantes…, celles qui sont les siennes.

 

télécharger l'article